Le mur de soutènement : la mise en oeuvre

La construction d'un mur de soutènement n'est pas si simple. Beaucoup de connaissances techniques sont requises pour garantir une mise en oeuvre sûre et soignée. L'installation de soutènement ne se réduit pas à poser le mur face à la masse et à la pression à supporter et espérer qu'il soit efficace ainsi. Lorsque le mur à construire est supérieur à 1 mètre il est indispensable de faire appel à des professionnels.

 

 

Après  examination du sol mais aussi de vos objectifs, et après avoir déterminé le type d'ouvrage adapté à votre projet de soutènement et ses dimensions, vient le moment de l'étude géotechnique

 

 

En effet, il est indispensable de calculer la pression au mètre carré exercée sur le mur afin de le rendre assez solide pour supporter une telle poussée. Et pour garantir cette efficacité, le mur de soutènement requiert des fondations robustes.

 

 

Dans le mise en place des fondations d'un soutènement, il est important que le sol soit non gélif : la structure doit absolument résister au gel. En France, la construction des fondations est réglementée, et doivent se situer entre 50 et 90 cm de profondeur.

 

 

Finalement, concernant le drainage et l'évacuation des eaux, l'article 681 du code civil précise que les eaux pluviales se trouvent sur un terrain deviennent la responsabilité du propriétaire de ce terrain. La mise en place d'un système de drainage et de barbacanes est indispensable.