Soutènement : les points techniques

Voici les étapes nécessaires pour garantir la bonne construction d'un mur de soutènement :

 

  1. La poussée de la matière : il faut connaître précisément la pression de la terre exercée sur le mur.
  2. Le drainage du mur : il ne faut pas négliger le poids des eaux en cas d’intempéries. Attention, la poussée des eaux peut être souvent jusqu’à trois fois supérieure à celle des terres. Le drainage de l’eau est donc indispensable pour permettre l’évacuation et le maintien du mur.
  3. La nature et la qualité du sol : le sol doit être étudié et préparé avant la construction d’un mur de soutènement. Il faut donc placer un sol drainant ou s’assurer que le sol du terrain soit drainant.

 

Toutes ces caractéristiques peuvent être déterminées à l’aide d’une étude préalablement établie par un professionnel. Il pourra en effet déterminer les dimensions de votre projet de soutènement, choisir un type d'ouvrage correspondant à votre projet, vos objectifs et vos goûts, et pourra finalement prendre en compte tous les paramètres spécifiques et pour la plupart très techniques afin que la mise en oeuvre de votre ouvrage de soutènement se passe au mieux. 

 

 

D'autres éléments tels que l'angle de frottement interne du sol sont importants de connaitre pour garantir la stabilité du mur. Cet élément d'information est difficile à définir puisqu'il s'agit de déterminer la façon dont les grains au sol agissent les uns par rapport aux autres. Le professionnel est là pour déterminer ce genre de données.

Pour un mur de soutènement, plus le degré de l'angle de son inclinaison est faible, plus la poussée faite sur l'ouvrage sera importante. L'eau est ici un critère déterminant puisque sa poussée peut être source d'anomalies. Des fissures plus ou moins importantes, un déplacement ou bien dans le pire des cas un effondrement du mur peuvent avoir lieu si les mesures nécessaires au maintien du soutènement ne sont pas prises rapidement. 

 

 

Pour éviter ce genre de sinistre, l'installation de barbacanes et de systèmes de drainage est indispensable. 

 

 

Par ailleurs, pour déterminer et vérifier la stabilité du mur de soutènement, le calcul de la poussée fait appel à une série de principes théoriques. Certaines caractéristiques de l'ouvrage permet d'évaluer sa stabilité : 

 

  • La stabilité au glissement détermine l’absence de risque de déplacement horizontal.
  • La stabilité au renversement définit l’absence de risque de basculement de l’ensemble.

  • La stabilité au poinçonnement vérifie que les contraintes transmises au sol sont admissibles.