Les types de mur de soutènement

Il existe 2 catégories de murs de soutènement, elles-mêmes divisées en plusieurs types de murs exerçant une forte poussée contre les terres retenues : 

 

Les murs auto-stables

Le mur de soutènement auto-stable est généralement construit en béton armé ou en parpaing. Il a pour avantage d’être relativement légerdiscret et soigné esthétiquement avec de fortes qualités de finition. Il s’agit en réalité d’une structure en forme de « t » à l’envers, dont la partie inférieure la plus longue est enterrée sous le remblai. Les terres à soutenir vont porter sur cette partie, et donc rendre la structure solide. Mais s’il est souvent plus économe, et si les éléments préfabriqués simplifient la mise en œuvre, ce type de mur est cependant plus complexe à construire. Il nécessite un moyen de levage et le drainage est à prévoir. Il risque de se briser s’il n’est pas parfaitement conçu.

Les murs poids

Le mur poids est bien plus simple à construire que le mur de soutènement auto stable. Il se contente en effet de résister à la pression des terres grâce à sa masse. Moins exigeant techniquement que le mur auto-stable, le mur poids nécessite cependant plus de matériaux, et est donc souvent plus onéreux.



Les murs de soutènement auto-stables

Les murs de soutènement auto-stables, aussi appelés murs souples en béton armé, peuvent avoir plusieurs configurations selon les caractéristiques du terrain à équiper. 


Le mur de soutènement poids

Le mur poids résiste aux pressions de la terre à la seule force de sa masse. Il est plus large à  sa base et décroit progressivement avec la hauteur. Son épaisseur varie.

 

Pour ce type de mur de soutènement, il est nécessaire d'installer un système de barbacane pour faciliter l'écoulement des eaux d'infiltration, et un système de drainage si besoin.

 

Il existe plusieurs géométries pour le mur poids : le mur poids simple et le mur poids à redans :

 


 

Selon le rendu esthétique souhaité, le budget, la qualité du sol...différentes solutions techniques de murs poids sont possibles. En voici quelques unes :

1. Les caissons végétalisables :

Ils sont souvent utilisés comme soutènement routier ou piéton, soutènement de talus, comme mur anti-bruit ou encore mur parasismique. 

 

  • Il s'intègre facilement à l'environnement naturel, 
  • On peut réaliser de grandes structures, 
  • Les caissons permettent une personnalisation totale de l'ouvrage. On peut y intégrer toutes sortes de végétaux ou autres éléments de décoration, 
  • L'ouvrage en caisson est très stable, 
  • Le drainage est efficace, 
  • Le mur s'adapte parfaitement aux caractéristiques du terrain et du sol.  

2. Les gabions :

Les murs en gabions sont plus souvent construits pour des soutènements routiers ou piétons ou des soutènements de talus. Ces ouvrages en gabions permettent d'y intégrer des mobiliers urbains. Ce type de mur de soutènement poids est très avantageux : 

  • C'est un ouvrage soigné esthétiquement et moderne, qui s'intègre parfaitement à l'environnement, et qui laisse sa place à la végétalisation, 
  • Son installation est simple,
  • Le drainage est efficace, 
  • Par sa souplesse et la facilité d'installation, il est modulable et adaptable au terrain. Il est possible de personnaliser le mur en lui donnant une certaine forme et une certaine hauteur. 

3. La terre armé :

Les murs en terre armée sont généralement conçus pour des soutènement routiers ou piétons, des soutènements de talus ou participent à la protection de bassins. Cet ouvrage relativement fragile donne de la place à la végétalisation et ne nécessite aucun entretien particulier. Il a cependant besoin d'une large emprise sur le sol pour sa réalisation. 


4. Ouvrage maçonné :

Ce type d'ouvrage maçonné est la plupart du temps conçu pour des descentes de garage, des soutènements de talus, ou encore pour des aménagements urbains. En voici quelques avantages : 

  • Construction simple et rapide, 
  • Ne nécessite pas de matériaux trop complexes, 
  • Son installation est peu coûteuse, 
  • Son installation ne nécessite pas beaucoup de mains d'oeuvre. 

5. La talus :

Dans un ouvrage de soutènement, le talus est principalement mis en oeuvre pour l'aménagement d'un bassin de rétention, ou un aménagement routier, ferroviaire et urbain. 

  • Sa mise en oeuvre ne nécessite pas de machine de levage, 
  • L'ouvrage s'intègre parfaitement à l'environnement puisqu'il nécessite seulement des matériaux naturels pour sa mise en oeuvre, 
  • Son coût d'installation est faible par rapport à d'autres ouvrages de soutènement.